Communiqué de presse

Dijon, le 8 mars 2017

 

MEDEF ET CPME : PAS SANS LES ENTREPRISES sur le projet d’agence de développement économique de Bourgogne Franche-Comté

 

Le Conseil régional de Bourgogne Franche-Comté souhaite mettre sur pied une nouvelle agence de Développement économique à l’échelle de la Bourgogne Franche-Comté. Le MEDEF et la CPME se réjouissent de ce projet cohérent pour l’économie régionale, mais alertent les décideurs sur la nécessité d’intégrer dans sa Gouvernance des chefs d’entreprise, à l’instar de ce qui existe en Bourgogne.

La Gouvernance de l’Agence Régionale de Développement de l’Innovation et de l’Economie de Bourgogne (ARDIE) associe à la fois les collectivités territoriales, les entreprises, les partenaires socio-économiques et les représentants du monde de la recherche et transfert de technologie. Une organisation récente, mais qui porte déjà ses fruits, avec un plan d’actions résolument orienté vers les entreprises et une offre de services plus adaptée à ces dernières, notamment en termes d’investissement et d’innovation.

L’organisation de l’agence de développement franc-comtoise est très différente. Cette société publique locale (SPL) est essentiellement gouvernée par des représentants politiques, de communautés de commune et du Conseil régional.

Des chefs d’entreprises y siègent, mais ils sont désignés par la Région et n’ont aucun pouvoir de décision.

En tant que membres du Conseil de Surveillance et du Directoire de l’ARDIE Bourgogne, et porte-parole de leurs adhérents (entreprises et branches professionnelles), le MEDEF et la CPME interpellent le Conseil régional de Bourgogne Franche-Comté. Alors que tous s’accordent à reconnaître que la croissance économique est le moteur du développement social, humain et territorial de la Bourgogne Franche-Comté, il parait légitime d’accorder toute leur place aux acteurs économiques dans la gouvernance de l’agence de développement… économique !