Brexit, élections européennes, Allemagne, prévisions économiques, eau potable…

Brexit : nouveau cycle de négociations
Un nouveau cycle de négociations entre l’Europe et le Royaume-Uni s’est ouvert du 6 au 9 février. Alors que les positions britanniques sur la période de transition sont toujours attendues, une proposition de texte a d’ores et déjà été publiée par la Commission. Les points techniques à régler : la gouvernance de l’accord de sortie, la situation irlandaise, la période de transition entre le départ des Britanniques (29 mars 2019) et l’entrée en vigueur d’un futur traité UE-UK après 2020.

Brexit : à qui vont aller les sièges des députés britanniques ?
Le nombre de députés européens devrait passer de 751 à 705 lorsque le Royaume-Uni aura quitté l’Union européenne fin mars 2019. 46 des 73 sièges libérés par les Britanniques devraient être gardés en réserve. Cette réserve pourrait alors être allouée à de nouveaux pays rejoignant l’Union ou préservée pour réduire le nombre d’eurodéputés. Les 27 autres anciens sièges du Royaume-Uni seraient répartis entre 14 pays actuellement légèrement sous-représentés. La France obtiendrait ainsi cinq sièges supplémentaires, passant de 73 à 78.

Elections européennes : le Parlement européen rejette les listes transnationales
Le 7 février, les députés européens réunis en plénière à Strasbourg ont rejeté, par 368 voix contre 274, la création d’une circonscription unique permettant l’élection de 27 députés sur listes transnationales. Emmanuel Macron, pour qui le projet revêt une importance particulière, a d’ores et déjà déclaré qu’il continuerait à soutenir l’idée, notamment lors de la prochaine réunion du Conseil européen le 23 février.

Allemagne : conclusion d’un accord de coalition
Le 7 février, plus de quatre mois après les élections législatives en Allemagne, les conservateurs (CDU-CSU) et les sociaux-démocrates (SPD) ont conclu un « contrat de coalition ». Le texte détaille la politique qu’ils entendent mener ensemble dans les quatre prochaines années et détermine la répartition des portefeuilles ministériels. Le SPD a ainsi obtenu les ministères des Finances, des Affaires étrangères et des Affaires sociales. L’ancien président du Parlement européen et actuel président du SPD, Martin Schulz, a été nommé ministre des Affaires étrangères.

Prévisions économiques : les performances dépassent les prévisions
La Commission a présenté, le 7 février, ses prévisions économiques d’hiver. Initialement pronostiquée à 2,2 % pour la zone euro et de 2,3 % pour l’Union européenne, la croissance en 2017 est maintenant estimée à 2,4 % pour les deux zones. Il s’agit de la progression la plus soutenue depuis 10 ans. Les prévisions de croissance pour 2018 et 2019 ont également été revues à la hausse et passent respectivement à 2,3 % (contre 2,1 %) et 2 % (contre 1,9 %) dans les deux zones.

Eau potable : une directive en réponse à une initiative citoyenne
Le 1er février, la Commission a présenté une proposition de révision de la directive européenne sur la qualité de l’eau potable. Cette révision vise à améliorer la qualité de l’eau potable et l’accès à celle-ci, et à fournir des informations plus complètes aux citoyens. Elle fait suite à la première campagne « Right2Water », menée dans le cadre de l’initiative citoyenne européenne, qui a recueilli 1,6 million de signatures. C’est la première fois que ce type d’initiative, rendue possible par les traités depuis 2007, débouche sur un résultat législatif.